Espace réservé

Mot de passe perdu?


> Présentation > 15000 emplois

Présentation

15000 emplois

 

En 2003, la Fédération Maritime (devenue en 2004 l’Union Maritime et Portuaire de Bordeaux) et le Port autonome de Bordeaux, devenu en 2008 le Grand Port Maritime de Bordeaux, ont réalisé une étude portant sur les données de l’année 2001.


Trois indicateurs ont été retenus pour évaluer l’impact économique du port : la valeur ajoutée (VA), l’excédent brut d’exploitation (EBE) et l’emploi. Ces indicateurs se calculent pour l’ensemble des acteurs en lien avec l’activité portuaire, répartis en quatre niveaux :
  • Les activités directes : entreprises directement liées à l’activité portuaire (établissement portuaire, auxiliaires du navire et auxiliaires de la marchandise).
  • Les activités directes élargies : établissement public, administrations et entreprises privées liées directement au trafic maritime, mais dont l’activité ne dépend pas exclusivement du trafic portuaire. Ces activités rassemblent les administrations nécessaires au bon fonctionnement de l’activité portuaire (affaires maritimes, douanes, services vétérinaires et phytosanitaires, DRIRE), les fournisseurs et sous-traitants, le transport terrestre et les autres activités de service au navire et à la marchandise (avitaillement, assurances maritimes, sociétés de classification, de surveillance, …).
  • Les activités indirectes de premier et second niveaux :
    > les activités indirectes de premier niveau concernent les entreprises situées sur la zone industrialo-portuaire dont l’activité est liée, en totalité ou en partie, aux importations ou exportations réalisées via le port.
    > les activités indirectes de second niveau englobent les entreprises situées dans l’hinterland du port (hors zone portuaire) dont la logistique intègre le transport maritime.
  • Les activités induites : l’activité portuaire génère des revenus et contribue ainsi aux dépenses de consommation des ménages.

Le port de Bordeaux a ainsi généré, pour l'année 2001 :

  • 15 166 emplois : 1 153 emplois directs, 1 473 emplois dans les activités directes élargies (le transport routier représentant 77 % de ce total), 7 553 emplois indirects, 4 987 emplois induits.
  • Une valeur ajoutée de 1,7 milliard d’euros (la VA exprime ici les richesses créées par les entreprises et induites par les flux portuaires, et mesure leur contribution au produit intérieur brut).
  • Un excédent brut d’exploitation, qui traduit le résultat économique des entreprises et est révélateur de leur croissance, de 304 millions d’euros.



Agrandir l"image